Lancée cette année par Patrice Lafargue, l’écurie IDEC Sport Racing n’a pas raté ses grands débuts. Si le week-end dernier au Mugello a été mitigé au niveau des résultats à cause de problèmes mécaniques, les GT et Proto estampillées IDEC avaient attaqué la saison par une double victoire sur le Championnat VdeV à Barcelone et un succès sur les 24 Heures Series au Mugello.

 

IDEC Sport Racing est bien née ! Lancée en début d’année, l’écurie de course engagée en Endurance Grand Tourisme a signé des débuts tonitruants, tant dans le Championnat VdeV que sur les 24 Heures Series. C’est sur ce dernier Championnat qu’a débuté la saison avec une belle quatrième place le 10 janvier sur les 24 Heures de Dubaï qui, selon Patrice Lafargue, patron de l’écurie et pilote sur cette première course de la Porsche 997 Cup au côté de son fils Paul et de Gabriel Abergel, « laissait présager une belle saison compte tenu de la grosse concurrence ». Il ne croyait pas si bien dire, puisque deux mois plus tard, le 14 mars, sur le mythique Mugello, le trio hissait sa Porsche GT sur la plus haute marche du podium lors des 12 Heures, signant la première victoire d’IDEC Sport Racing !

À peine le temps de la savourer que l’écurie tricolore s’offrait le week-end suivant à Barcelone un meeting plus que parfait, sous la forme d’un doublé sur les VdeV Endurance Series : Patrice et Paul Lafargue, champions en titre, s’imposaient d’abord en Endurance GT/Tourisme sur leur Porsche 911 GT3-R sur les 4 Heures disputées sur le circuit de Catalogne, avant de remettre ça le lendemain, associés à Dimitri Enjalbert, en Endurance Proto sur leur Ligier JS 53 au terme de 6 heures d’une bataille très intense avec la Ligier du Team Graff. Une double victoire inédite sur le circuit pour IDEC Sport Racing (Frédéric et Nicolas Da Rochas, associés à William Cavailhes, ont terminé huitièmes en Proto sur la deuxième Ligier) synonyme d’immense plaisir pour Patrice Lafargue : « On ne s’attendait pas à un tel succès sur le meeting compte tenu du fait que l’équipe débutait tout juste, on ne pouvait pas rêver meilleur démarrage, c’est très fort ! »

Trois victoires en quatre courses pour attaquer la saison, difficile effectivement de faire mieux pour l’écurie managée par Jean-Claude Ruffier qui va connaître le week-end des 25-26 avril un meeting plus compliqué pour son retour au Mugello. « En GT, la casse du joint de culasse nous a contraints à l’abandon, alors qu’en Proto, nous avons eu une escalade de problèmes techniques, avec notamment une vis entre le moteur et la boîte de vitesse qui s’est échappée et est venue bloquer nos freins puis nous a fait crever, ce qui nous a, là encore, obligés à jeter l’éponge », commente Patrice Lafargue. Les frères Da Rochas se classent quant à eux neuvièmes en GT, et, avec William Cavailhes, treizièmes en Proto.

Un week-end mitigé au niveau des résultats donc, mais en même temps encourageant, dans la mesure où la Porsche et la Ligier des Lafargue père et fils ont fait jeu égal avec la concurrence, et notamment, en GT, avec les Ferrari qui évoluaient à domicile. « Nous étions dans le jeu, puisque nous étions à chaque fois en tête lorsque nous avons abandonné, souligne Patrice Lafargue, cela prouve que nos victoires à Barcelone n’étaient pas dues au hasard. » Déterminé à conserver son titre en GT cette saison, mais également à briller en Proto et en 24 Heures Series, le patron d’IDEC Sport Racing est d’ores et déjà tourné vers la suite du programme, avec dans le viseur la troisième étape du VdeV, les 29-30-31 mai au Motorland Aragon, en Espagne !

  • en
dolor. libero mi, ut id commodo

Send this to a friend