L’équipe d’IDEC Sport Racing était réunie au grand complet jeudi soir sur les bords de la Seine pour la présentation officielle de l’écurie IDEC Sport qui rassemble sous une même bannière sport automobile et voile. Une belle fête qui a en outre permis à Patrice Lafargue et ses hommes de célébrer leur excellent week-end dernier sur le Motorland d’Aragon, avec une victoire en GT et une deuxième place en Proto sur le Championnat VdeV.

C’est sous un très chaud soleil qu’a été présentée jeudi soir sur une péniche amarrée non loin de la Tour Eiffel l’écurie IDEC Sport, qui regroupe sous une même bannière la voile avec IDEC Sport Sailing qui accompagne Francis Joyon autour du monde, et l’automobile avec IDEC Sport Racing, créée en début d’année par Patrice Lafargue. « C’est un jour important parce que cela n’est pas simple de rassembler deux sports qui sont à la fois proches pour le côté mécanique, et opposés, dans la mesure où la voile est un sport très nature, alors que la voiture n’est pas vraiment considérée comme le sport le plus environnemental possible. Mais d’un côté comme de l’autre, il y a des histoires d’hommes qui me tiennent à cœur et que j’avais envie de rapprocher », explique le patron du groupe IDEC.

C’est donc chose bien faite et les nombreux invités de la soirée de présentation ont pu admirer sur les bords de la Seine la Ligier JS53 Evo2 ainsi que les Porsche 911 GT3-R et 911 Cup, à bord desquelles Patrice Lafargue et son fils Paul disputent cette saison les VdeV Endurance Series et les 24 Heures Series. Avec succès d’ailleurs, puisque depuis le début de la saison, l’équipe IDEC Sport Racing a gagné quatre des sept courses sur lesquelles elle s’est alignée, dont une le week-end dernier en GT lors de l’étape espagnole des VdeV sur le Motorland d’Aragon. Cerise sur le gâteau, Patrice et son fils Paul Lafargue, accompagnés pour l’occasion de Matthieu Lahaye, ont pris la deuxième place des 6 Heures en Proto, ce qui leur permet, après trois meetings, d’occuper la première place au classement général en GT et Proto ! « Nous sommes clairement au-delà des objectifs, sourit Patrice Lafargue à l’évocation de ces résultats. En GT, comme nous avons gagné le Championnat l’année dernière, nous avions l’ambition de continuer sur notre lancée, en Proto, nous venons de loin : l’année dernière, nous n’existions pratiquement pas ! Se retrouver en tête du championnat au bout de trois courses, avec en plus un mauvais résultat au Mugello (abandon), c’est inespéré ! »

« Paul a pris des relais de folie »
Samedi dernier, ces 6 Heures du Motorland ont été parfaitement négociées par le trio Patrice Lafargue-Paul Lafargue-Matthieu Lahaye, sur la cinquième ligne sur la grille de départ et qui, malgré les averses, a réussi à grappiller des places heure après heure, la JS53 Evo2 terminant sur les talons de la Norma 20 FC du Team TFT. « Cela se joue à 20 secondes, c’est très peu sur une course de six heures. Nous aurions pu jouer la victoire, mais nous avons fait quelques loupés », commente Patrice Lafargue, cependant largement « satisfait » de cette deuxième place : « Ceux avec lesquels nous rivalisons sur le Championnat sont derrière, ce sont des points précieux pour la suite de la saison. »

En GT, Patrice et Paul Lafargue se sont offert un cavalier seul : troisièmes sur la grille de départ, premiers à l’arrivée au bout des quatre heures de course. « Nous avions décidé de changer de stratégie : d’habitude, c’est moi qui prend le départ, là, c’est Paul qui est parti le premier. Il a d’entrée déroulé, il a ensuite pris des relais de folie, nous avons bien réussi à gérer notre avance malgré la forte chaleur, et en plus, nous avons eu de la réussite en profitant des malheurs de certains de nos concurrents directs. » A l’arrivée, une deuxième victoire en GT cette saison, après celle remportée à Barcelone en mars, et une bien belle manière de se relancer après un meeting du Mugello fin avril conclu par deux abandons. « En Italie, nous étions bien partis pour faire de très bons résultats, mais nous avons rencontré des problèmes mécaniques, donc nous n’avions qu’une hâte, c’était d’effacer ce souvenir. Nous avons passé un super week-end. » Prochain rendez-vous de ces VdV Endurance Series les 26-27-28 juin à Dijon, avec 3 Heures en GT, 4 en Proto…

  • en
adipiscing risus. mattis ipsum elit. Praesent commodo

Send this to a friend