Après une pause estivale bienvenue, l’écurie IDEC Sport Racing attaque la rentrée sur les chapeaux de roue avec trois rendez-vous successifs, au Castellet pour les European Le Mans Series, à Barcelone en 24 Heures Series et au Mugello en VdeV. Avec de l’ambition partout !

ELMS 2016ImolaEuropean le Mans Series : Progrès espérés
Cette rentrée des classes débute du 26 au 28 août par les 4 Heures du Castellet, quatrième étape des European Le Mans Series. Septièmes en ouverture de la saison à Silverstone mi-avril, contraints à l’abandon un mois plus tard à Imola et absents au Red Bull Ring mi-juillet pour cause d’incompatibilité de calendrier, les pilotes de la Ligier Judd aux couleurs d’IDEC Sport Racing ont bien l’intention de prouver qu’ils ont bel et bien leur place sur ce circuit qui doit leur ouvrir les portes des 24 Heures du Mans en 2017. Patrice et Paul Lafargue, accompagnés de Dimitri Enjalbert, ne cachent d’ailleurs pas que leur ambition cette saison est de faire leurs armes sur une série très relevée, les LMP2, et que tout est bon pour prendre de l’expérience, même les mauvaises surprises comme la sortie de route subie à Imola. « Cette saison est une grosse année d’apprentissage. Dans les malheurs, on apprend beaucoup. L’expérience va rentrer, je ne doute pas que d’ici la fin de l’année, nous serons bien. Nous allons en tout cas nous en donner les moyens. Le plus important, c’est que nous avons tous une grosse volonté et que nous n’aimons pas échouer », commentait justement Patrice Lafargue après Imola. C’est donc le couteau entre les dents que toute l’équipe IDEC Sport Racing retrouve un circuit Paul-Ricard sur lequel elle a une petite revanche à prendre après son dernier passage dans le Var en juillet en 24 Heures Series (voir ci-dessous)…

24H du Mans 2016qualifying24 Heures Series : Pas le droit à l’erreur
En effet, avant la pause estivale, Patrice et Paul Lafargue, Dimitri Enjalbert et Gabriel Abergel s’étaient classés au quatrième rang, dans la catégorie A6-Am, des 24 Heures du Paul-Ricard, un résultat en-deçà de leurs espérances, d’autant que consécutif à une série de pépins mécaniques qui les avaient privés du podium. Surtout, les résultats de leurs rivaux dans cette course avaient permis à ces derniers de prendre de l’avance au classement général du Championnat : après cinq épreuves sur sept en 24 Heures Series (l’équipe n’en a disputé que quatre), IDEC Sport Racing est troisième au général avec 62 points, derrière le leader Hofor Racing (93) et Car Collection Motorsport (71). Autant dire que pour défendre son titre, l’équipe de Patrice Lafargue n’a guère le droit à l’erreur sur le circuit de Barcelone qui accueille une épreuve de 24 Heures les 3 et 4 septembre, tout comme Brno, théâtre mi-octobre de la dernière épreuve de la saison. « Vu que le format de Brno a changé, passant de 12 à 24 heures, d’où un coefficient plus important, cela nous donne plus de chances de revenir au Championnat, mais il faudra pour cela être plus que performant à Barcelone », expliquait Patrice Lafargue après les 24 Heures du Paul Ricard. La nouvelle Mercedes AMG GT3 a fait ses preuves lors de ses deux premières courses de la saison, reste à combiner réussite et performance sur la piste pour renouer avec la victoire, l’objectif de l’écurie sur le circuit de Catalogne.

IMG_2111VdeV : Une question de Prestige
Après Le Castellet et Barcelone, c’est au Mugello qu’IDEC Sport Racing poursuivra sa rentrée chargée avec la cinquième des sept étapes de la saison du Championnat VdeV. Lla Ligier JS53 n°15 des Da Rocha père et fils disputeront 6 Heures en Endurance Proto. Avec un objectif affiché : faire au moins aussi bien que lors de leur dernière sortie (en l’absence de Nicolas Da Rocha, Gwenaël Delomier était aligné au côté de Frédéric Da Rocha), à savoir une quatrième place au scratch et surtout une deuxième en Prestige qui leur laisse toutes les chances de gagner le Championnat dans cette catégorie. Pour cela, il faudra donc confirmer au Mugello, mais aussi à Magny-Cours et Estoril, théâtre des deux dernières épreuves de la saison, en octobre et novembre. La nouvelle Mercedes AMG GT3 et la Porsche Cup se retrouveront aussi sur la ligne de départ … Bref, l’écurie IDEC Sport Racing ne manque pas d’objectifs au moment d’attaquer le dernier tiers de la saison, on ne va pas s’ennuyer…

  • en
vulputate, venenatis sed massa vel, Donec mattis accumsan risus non ut ipsum

Send this to a friend