La première partie de course s’est déroulée sans problème pour IDEC SPORT, qui occupe la quatrième place en LMP2, la dixième au général. Retour sur les quatre premières heures de course.

Parti depuis la pole position LMP2, Paul-Loup Chatin évite le grabuge dès le début de course en évitant une LMP1 en perdition suite à un contact. Une place est perdue au classement, mais le pilote IDEC SPORT la récupère quelques tours plus tard. Les trois premières LMP2 forment un véritable train et se suivent en une grosse seconde. Les premiers arrêts aux stands se font très rapidement. Le règlement de cette année permet aux concurrents de changer les pneus tout en mettant du carburant, contrairement à l’année passée où le carburant devrait mis avant toute autre intervention.

« On a décidé de faire 3 relais avec nos pneus, contrairement à nos concurrents qui changent tous les deux relais. On est limités en nombre de pneus donc ils devront bien rattraper ça un moment où un autre », explique Nicolas Minassian (directeur sportif), satisfait du début de course. « Les conditions de piste vont devenir plus fraîches donc on va mieux pouvoir gérer nos gommes. Pour le moment nous avons un bon rythme. »

Paul Lafargue est le second à prendre le volant après un triple relais de Paul-Loup Chatin. Il effectue également deux passages par les stands tout en gardant le volant. Le pilote Silver du trio passe le témoin à Memo Rojas peu avant les quatre heures de course en septième position. L’Oreca #48 occupe actuellement la quatrième place des LMP2, la 10ème au général, avec huit arrêts aux stands et 78 tours parcourus. Les leaders sont en ligne de mire puisque les cinq première LMP2 évoluent dans le même tour.

Prochain point sur la course dans quatre heures.

  • en
vulputate, fringilla mi, libero ipsum consectetur elementum odio Praesent

Send this to a friend