IDEC SPORT aura montré son meilleur pendant 21 heures sur l’une des courses les plus difficiles du monde. Le possible podium de l’écurie s’envole à cause d’un problème mécanique.

Une pole position aux 24H du Mans et une course menée de mains de maître contre les meilleures écuries mondiales, qui aura permis de se trouver dans le top 3 des LMP2, voilà ce que l’on retiendra de la prestation d’IDEC SPORT aux 24H du Mans 2018. Malheureusement, c’est à trois heures du drapeau à damier que l’aventure de l’Oreca #48 de Paul-Loup Chatin, Paul Lafargue et Memo Rojas s’arrête. Un problème mécanique vient anéantir les espoirs de l’écurie de Patrice Lafargue. La voiture flanquée du numéro 48 regagne les stands pour une toute dernière fois. Le sport automobile est un sport de passion qui peut se montrer cruel parfois.

Toute l’équipe est très émue et c’est Nicolas Minassian, directeur sportif IDEC SPORT, qui avec ses nombreuses années d’expérience en sport automobile, livre ses impressions : « On abandonne mais on a été forts. On quitte la course sur un problème de boite de vitesse. C’est un problème qui nuit à la sécurité des pilotes et nous avons logiquement pris la décision de nous arrêter, » confie l’ex-pilote Peugeot WEC. « IDEC SPORT a prouvé être un grand team. Patrice Lafargue a fait un effort incroyables avec IDEC Sport et tous ses partenaires. Je suis malheureux mais je suis fier de faire partie de cette équipe. Je suis déçu mais c’est beau. On était dans le match. Les pilotes ont été extraordinaires, ils ont roulé très vite, sans faute, soit un comportement de pro, » félicite Nicolas Minassian du haut de ses 17 participations au Mans.

« L’ambiance était exceptionnelle, que ce soit Patrice, les pilotes, les ingénieurs, ou ceux qui nettoient les pneus en coulisse, et tout ceux que l’on ne voit pas. Le Mans c’est très difficile. On a fait notre maximum. La mécanique est faite ainsi. Ça reste très positif. »

En 21 heures de course, le team IDEC Sport aura eu le temps de bluffer beaucoup de ses concurrents. 312 tours ont été parcourus par Paul Lafargue, Memo Rojas et Paul-Loup Chatin, soit plus de 4251 kilomètres, à un rythme effréné.

Toute l’équipe de l’Oreca #48 va admirer les batailles de fin de course depuis les stands. Les vainqueurs ne manqueront pas d’être salués et une fois la déception digérée, IDEC Sport vous donnera rendez-vous en ELMS et en 24H Series.

  • en
dapibus Sed lectus vulputate, libero commodo Curabitur ultricies libero. consectetur porta.

Send this to a friend