Il est 7h ! Good morning Le Mans ! Hormis quelques détails techniques, la nuit n’est pas venue perturber la performance de l’Oreca #48 IDEC SPORT puisqu’elle a gardé sa quatrième position dans la catégorie LMP2. Le podium est en ligne de mire.

C’est une nuit qui restera dans les annales des 24H du Mans, peut être comme une des plus calmes que la course ait connu, contrairement à l’hécatombe de 2017. Dans chacune des quatre catégorie (LMP1, LMP2, GTE Pro, GTE Am), les classements n’ont presque pas bougé. IDEC SPORT a traversé la nuit mancelle à plus de 300 km/h, sans encombre, ou presque, comme l’explique Fred Ducastel, ingénieur performance d’IDEC SPORT :

« La voiture marche très bien mais on a des problèmes de pneus. Il y a énormément de bouts de gomme sur la piste et lors des dépassements il faut sortir de la trajectoire, et donc rouler sur cette gomme. On en ramasse beaucoup et on met un ou deux tours à nettoyer les pneus et retrouver des performances normales. C’est tout de même mieux que de rester derrière une autre voiture, »explique Fred. « On a également eu des difficultés avec la radio, mais on s’en sort. »

Paul Lafargue, Memo Rojas et Paul-Loup Chatin évoluent toujours en quatrième position du classement LMP2, la huitième du classement général. La fatigue se lit sur les visages des mécaniciens, qui ne peuvent qu’effectuer des micro-siestes de 20 Minutes entre chaque passage de l’Oreca #48 par les stands, vingt-sept en tout depuis le début de la course. Si les pilotes n’ont pas commis d’impair, la mécanique n’a pas flanché durant les 246 tours parcourus (plus de 3350 kilomètres).

Tout donner pour un podium
« On s’est décalé dans les trains de pneus, mais on a fait faire quatre relais à nos pilotes. Ils sont fatigués mais on s’en sort bien. Le podium est plus que jamais envisageable, il faut pousser jusqu’au bout de l’épreuve, » lance l’ingénieur IDEC SPORT.

Alors qu’il reste 8 heures de course, c’est Memo Rojas qui est venu à bout de la nuit et a eu la chance de vivre le lever du soleil au volant. Le pilote mexicain enchaine actuellement sur un deuxième relais.

tempus venenatis Lorem id consequat. Praesent felis dictum

Send this to a friend