La Mercedes AMG GT3 IDEC SPORT a brillé lors des 24 heures de Barcelone puisque Patrice Lafargue, Dimitri Enjalbert et Marvin Klein terminent en troisième position. La Porsche #75 a dû abandonner suite à un problème moteur.

L’avant dernier rendez-vous de la saison 2018 des 24h Series a bien réussi à la Mercedes #17 IDEC SPORT puisque Patrice Lafargue, Dimitri Enjalbert et Marvin Klein ont réussi une superbe remontée tout au long d’une course âprement disputée. Marvin Klein, remplaçant de Paul Lafargue, signe ainsi un podium en catégorie A6 pro (catégorie reine) pour ses débuts avec IDEC SPORT.

Les essais se sont bien déroulés pour l’équipage de la #17. Sur la Porsche, les choses ont été plus compliquées. La #75 bénéficiait d’un moteur neuf, que Romain Vozniak s’est chargé de déverminer. Les nombreuses heures d’essais ont ensuite permis à ses équipiers de prendre leurs marques sur le circuit catalan de 4655 mètres. Lors des qualifications, un problème de pompe à eau ne permet à Romain Vozniak que de signer un seul tour chronométré, qu’il améliore une fois le problème réglé. La Mercedes AMG se classe en cinquième ligne tandis que la Porsche prend la 18ème place sur la grille, la deuxième en catégorie 991 Cup.

« Malgré le problème de poulie de pompe à eau, on a travaillé sur le set up mais le problème persistait. Lorsqu’on a refait la dalle après la qualif on s’est rendu compte qu’il y avait un gros écart et que donc l’équilibre n’était pas bon, » livre Romain Vozniak. « Par la suite, tout le monde a bien roulé de nuit. Nous avons eu un peu de pluie ce qui n’est pas plus mal, ça nous permet d’être prêts pour la course. »

Le pilote professionnel de la Mercedes, Dimitri Enjalbert, est chargé de prendre le départ. C’est Stéphane Adler qui débute la course au volant de la Porsche. Les deux voitures IDEC SPORT prennent un bon départ et gèrent un trafic intense. Après quarante minutes de course, la #17 évolue déjà en quatrième position. Stéphane Adler a réussi à gagner une position. Le choix d’une stratégie non agressive semble payer. Les pilotes préservent les pneus et la mécanique, en prenant soin de ne pas trop monter sur les vibreurs.

Après presque 10 heures de course, Franck Michaly signal par radio un bruit au niveau du moteur. « Malgré ce que Franck a signalé, on n’entendait rien quand il passait devant les stands. Alors que je partais pour mon relais, une fumée blanche est sortie, » se navre Romain Vozniak. En sport automobile, la fumée blanche n’a rien de religieux, la culasse droite de la Porsche #75 a lâché. David Ambramczyk, Stéphane Adler, Christophe Cresp, Franck Michaly et Romain Vozniak doivent renoncer. La 991 est rentrée dans son box, elle n’en ressortira pas. «. C’est le sport automobile, mais c’est frustrant. On avait le titre en ligne de mire, et on a maintenant presque aucune chance de le remporter. »

Le quintette IDEC SPORT n’ayant pas pas bouclé 60% de la course, aucun point ne peut leur être attribué. Avec un déficit de 17 points sur les leaders, les probabilités de remporter le titre à Spa sont désormais presque nulles.

Du côté de la catégorie A6-pro, les relais sont propres et sans encombre. Marvin Klein, Dimitri Enjalbert et Patrice Lafargue gèrent bien les drapeaux rouges et évitent les pièges. Ces ingrédients permettent au trio IDEC SPORT de passer la ligne d’arrivée en troisième position. Patrice Lafargue et Dimitri Enjalbert signent ainsi leur troisième podium de la saison en cinq courses.

L’ultime rendez-vous des 24h Series GT aura lieu à Spa Francorchamps les 12 et 13 octobre pour une épreuve de douze heures.

 

  • en
commodo id elit. Lorem ut luctus Aliquam felis

Send this to a friend