Grâce à la 6ème position décrochée aux 4 heures de Portimao, IDEC SPORT termine l’European Le Mans Series 2018 à la troisième place du classement général. Ce résultat témoigne de la progression et du sérieux de toute l’écurie de Patrice Lafargue, qui se montre satisfait de travail accompli. 

Soixante-quatre points, c’est ce qu’ont réussi à ramener les pilotes, les ingénieurs, les mécaniciens et toute l’équipe IDEC SPORT à l’issue des six courses du calendrier 2018 de l’ELMS. Ce résultat permet à la formation francilienne de s’octroyer la troisième marche du podium du classement général. Côté pilotes, seuls Memo Rojas et Paul-Loup Chatin comptabilisent 64 points en raison du remplacement de Paul Lafargue par Gabriel Aubry sur les deux dernières courses pour raison médicale.

Le dernier meeting de la saison se déroulait sur le circuit Portugais de Portimao et dès les premiers tours de roues, le rythme est très élevé. La piste est restée entièrement sèche tout au long du week-end. Lors des dix minutes de qualifications, Paul-Loup Chatin réussi rapidement un bon chrono et prend la pole provisoire, mais ce ne sera pas suffisant pour décrocher la pole finale sur le tourniquet de l’Algarve. L’Oreca #28 part en deuxième ligne, à moins d’une demi-seconde du temps de référence.

C’est Memo Rojas qui est chargé de prendre le départ dimanche à 12h30. Malgré un bon départ, le mexicain se fait percuter. Le bloc arrière de l’Oreca #28 est endommagé. Memo continue de rouler mais le bloc doit être remplacé lors du premier changement de pilotes. IDEC SPORT plonge alors au classement. Gabriel Aubry saute dans le baquet et pilote sur un rythme effréné. À l’issue de ses relais, le pilote WEC du Team JACKIE CHAN DC RACING est remonté de plusieurs places.

Paul-Loup Chatin prend le volant. Lui aussi continue la remontée de l’Oreca #28, jusqu’à passer sous le drapeau à damier en sixième position.

« C’est une course un peu frustrante car nous avions le potentiel pour gagner vu notre rythme en course. L’objectif premier était de finir sur le podium du championnat et nous avons réussi grâce à cette belle remontée. C’est cela le plus important, » explique Paul-Loup Chatin. « J’aimerais remercier toute l’équipe pour le travail fourni, la voiture était encore une fois géniale à piloter. Cette troisième place vient récompenser nos efforts de toute la saison. »

L’autre écurie à la lutte pour la deuxième place du championnat termine cinquième. IDEC Sport termine donc la saison à 64 points (notamment grâce à deux podiums et deux 4ème place), contre 66 pour Racing Engineering. Lot de consolation, IDEC SPORT décroche le meilleur tour en course en 1:35.450.

« Nous nourrissions plus d’espoirs mais nous avons quand même un beau résultat à la fin. Cette saison a été fantastique et magique. C’était la première fois que nous engagions une voiture de pointe avec des pilotes performants. Nous concrétisons avec trois pole positons et un podium ELMS. Nous sommes passés proches d’une très belle place aux 24H Mans. Ces résultats, c’est grâce à toute l’équipe qui est extraordinaire. Je suis fier d’eux! » lâche Patrice Lafargue. « Même si nous jouons à un autre niveau, nous sommes plusieurs à garder le temple et à prioriser le plaisir. Nous préférons peut-être ne pas franchir le dernier niveau si nous devons remettre en cause notre approche de la course. Nous avons la chance de faire de beaux résultats tout en restant ceux que nous avons toujours été. Et ce qu’il y a de bien avec le fait de finir troisièmes, c’est que ça laisse deux places à gravir la prochaine fois. On va se donner les moyens de le faire. Nous nous s’apercevons qu’avec de la passion nous pouvons faire de belles choses. Nous l’avons prouvé dans la voile avec Francis Joyon, détenteur du record du tour du monde en équipage, maintenant, nous voulons faire pareil en sport automobile, » termine le pilote/patron, qui confirme que l’ELMS sera la priorité en 2019, avec à côté une présence en GT.

  • en
consequat. ut velit, facilisis ipsum Praesent fringilla libero id elit. leo eget

Send this to a friend