La trêve hivernale est bel et bien terminée pour IDEC SPORT ! La saison 2019 de l’European Le Mans Series commence dès la semaine prochaine avec un programme chargé: le prologue et la première course du calendrier. IDEC SPORT descend au Paul-Ricard avec ses deux LMP2. 
 
Dès la semaine prochaine, le chant des cigales du Sud de la France sera remplacé par les rugissements des moteurs des 41 voitures engagées en European Le Mans Series (ELMS) lors du prologue (8 et 9 avril) et de la première course du calendrier 2019 (14 avril) au Castellet. 
 
IDEC SPORT va donc retrouver le championnat d’Europe d’endurance pour la quatrième saison consécutive, la deuxième en alignant deux prototypes. Paul Lafargue, Paul-Loup Chatin et Memo Rojas retrouvent l’Oreca 07. Patrice Lafargue, Erik Maris et Stephane Adler officieront sur la Ligier JS P217. 
 
Nicolas Minassian, directeur sportif d’IDEC SPORT fait le point sur la situation du team: « Les essais privés que nous avons effectués nous ont permis de nous calibrer et de nous remettre en jambe, à reprendre les automatismes. On a déjà de bonnes infos quant aux réglages des voitures donc lors du prologue, on va plutôt travailler  sur les pit-stops, les passages de relais. En compétition, l’espace dans la pit-lane est réduit, on ne peut empiéter devant ou derrière, » explique Nicolas Minassian. « On va également travailler sur la consommation et sur les pneus. La dégradation est un des facteurs les plus importants en course. » 
 
« Je dirais qu’il y a trois phases à réaliser: le développement, avec les pilotes et les ingénieurs, une balance entre performance et usure des pneus et le travaille dans un environnement avec de la pression, pour les mécaniciens, » détaille l’ancien pilote Peugeot en WEC. « On a une bonne base, le team est bien rodé. Nous continuons d’être méticuleux. Nous sommes mieux préparés par rapport à la saison passée à la même période.»
 
Plus on roule et mieux c’est. On est dans une recherche constante de la performance.
« Même si nous avons roulé au Paul-Ricard en essais privés et que nous allons faire le prologue sur le même tracé, il ne faudra pas négliger les essais officiels avant la course. Les conditions de piste vont s’améliorer, car le revêtement a été refait pendant l’hiver. Il faut se dire qu’il n’y a jamais assez de roulage. »

Le prologue va permettre à IDEC SPORT de voir si les efforts d’intersaison ont payé et de se jauger par rapport aux 16 autres LMP2 engagées sur le championnat. 
« Si l’Oreca est plus compétitive, je n’oublie pas non plus la Ligier, qui a fait de bons essais hivernaux. La voiture convient bien aux pilotes. Ils visent des courses propres, typiques de l’endurance. Tous les trois s’entendent bien. Le prologue va les mettre dans le rythme avec le trafic à gérer. »
 
L’an dernier, IDEC SPORT avait ouvert la saison avec une pole position au Paul Ricard. Deux autres avaient suivi, ainsi que deux podiums. L’écurie française avait terminé 3ème du championnat.  L’objectif de la saison 2019 est de faire encore mieux: « Le championnat se joue à chaque course, et donc dès la première. Tout le monde veut gagner, et nous aussi. Il va falloir accepter de prendre des points lorsque nous ne pouvons pas gagner, »prévient Nicolas Minassian. 
 
Le prologue offrira 17 heures de roulage, réparties entre le lundi 8 et le mardi 9 avril. Suivront les essais de la première épreuve du championnat, dès le 12 avril. Les deuxièmes essais libres auront lieu le 13, juste avant les qualifications, à la mi-journée, où les pilotes disposeront de 10 minutes pour faire le meilleur temps possible. Le départ des 4 heures du Castellet 2019 sera donné dimanche 14 à 12h30. 

Retrouvez toutes les infos du team IDEC SPORT via les réseaux sociaux grâce à la page Facebook : IDEC SPORT Racing, à l’application Android : IDEC SPORT, ainsi que Twitter : @IDECSportRacing et Instagram : idecsport_racing_officiel17
  • en
venenatis, vel, lectus eget consectetur at commodo

Send this to a friend