L’écurie française a posé ses valises chez nos voisins transalpins, au nord de Milan. La mission est simple: se préparer au mieux pour la deuxième épreuve du championnat ELMS. L’équipe aura un programme chargé avant la course de dimanche.

 

Toute l’équipe IDEC SPORT est en Italie cette semaine pour les 4 heures de Monza, le deuxième meeting European Le Mans Series de la saison. Si le stand est installé et les voitures prêtes à rouler, le programme est chargé avant que les deux autos ne s’alignent au départ de la course italienne, dimanche à midi. 

Les formalités commencent dès jeudi avec le « scrutineering ». Comprenez par là, les vérifications techniques. La Ligier JS P217 et l’Oreca 07 ont été révisées depuis la manche du Castellet. Elle seront inspectées afin de vérifier qu’elles répondent au règlement technique. Une voiture non conforme doit se mettre au normes, sous peine de ne pas prendre le départ de la course. Avec le travail accompli par les IDEC SPORT boys, il y a fort à parier que nous verrons bien la #27 et la #28 sur la grille de départ.  
En fin de journée, les deux trios de pilotes IDEC SPORT effectuent le « trackwalk » en compagnie des ingénieurs. Ce tour à pied de reconnaissance du circuit permet de se rendre compte des moindres détails du tracé, qui seront essentiels par la suite, mais invisibles à hautes vitesses. 

Vendredi et samedi matin, deux sessions d’essais libres, de quatre-vingt dix minutes chacune, permettront à Patrice Lafargue, Erik Maris et Stéphane Adler, ainsi que Paul Lafargue, Paul-Loup Chatin et Memo Rojas, de régler les voitures pour affronter au mieux le « temple of speed ». 

« L’année dernière on a bien roulé ici et j’en garde de bons souvenirs. Le cadre est atypique car le circuit est atypique et l’ambiance est extraordinaire. C’est vrai que ça fait une bonne préparation pour le Mans, » explique Paul Lafargue. « À Monza, c’est essentiel de bien gérer le traffic. En plus de cette difficulté, il faut faire attention au phénomène d’aspiration, qui revêt une importance particulière sur ce tracé rapide. Il faut trouver l’équilibre entre rester derrière et passer devant un concurrent. Ce qui implique de gérer ses pneus.»
« L’objectif est clair, on veut être sur le podium, » affirme le pilote Silver de l’Oreca, qui ne cesse de travailler pour s’améliorer. « Je dois être plus rigoureux sur mon freinage, en utilisant plus de repères. Je pilote trop à l’instinct. »
L’ordre de départ est déterminé par une qualification se tenant en dix minutes, samedi à 14h20.

C’est Paul-Loup Chatin qui sera chargé de cet exercice, avec peut être à la clé la première pole position IDEC SPORT en 2019 ?

Ne ratez le pitwalk, dimanche de 9h50 à 10h45. Tout en arpentant la voie des stands à pied, vous pouvez rencontrer les différents pilotes ELMS lors d’une session d’autographes.

L’European Le Mans Series fait la part belle aux visiteurs puisque le public peut également venir sur la grille de départ et approcher au plus près les 42 voitures qui prennent le départ de la course.


Pour rappel, IDEC SPORT a décroché son tout premier podium ELMS à Monza en 2018.
Ne ratez rien de l’actualité du team IDEC SPORT grâce aux contenus exclusifs proposés via les réseaux sociaux, grâce à la page Facebook : IDEC SPORT Racing, Twitter : @IDECSportRacing ou Instagram : idecsport_racing_officiel17 ainsi que l’application Android : IDEC SPORT
  • en
leo Curabitur consequat. risus ipsum tristique amet, mi,

Send this to a friend