Le Team sportif

IDEC SPORT RACING

ENCADREMENT

Jean-Claude RUFFIER

Jean-Claude RUFFIER

MANAGER

« Jean-Claude, c’est le pilier de l’écurie, un vrai personnage, qui possède une énorme expérience et un charisme incroyable, il a en outre une vision d’ensemble sur l’organisation de l’équipe qui nous permet d’être performants. J’ai une énorme affection pour lui et j’ai besoin de lui. Nous lui devons énormément. Il apporte beaucoup de choses, en transmettant tout son savoir-faire, notamment à Jean-Noël Le Gall. »

Jean-Noël Le Gall

Jean-Noël Le Gall

TEAM MANAGER

« Jean-No était auparavant ingénieur dans une écurie concurrente, et comme il avait des velléités d’évolution, notre rapprochement s’est fait tout naturellement. Lui aussi a beaucoup d’expérience et c’est un gros travailleur, un perfectionniste qui ne lâche rien. Il aime la gagne, n’est jamais découragé, fait preuve d’une grosse volonté qu’il transmet à l’équipe. »

PILOTES

Patrice Lafargue

Patrice Lafargue

VdeV, 24 Heures Series, ELMS

Passionné de sport automobile, Patrice Lafargue s’est glissé derrière le baquet d’une voiture un peu par hasard.  « J’ai commencé en 2008, grâce à un patron d’une entreprise qui m’a mis derrière le volant. J’ai débuté par une année de course sur des véhicules historiques. Ça a été une très bonne expérience! ».  Le Président du Groupe IDEC est ensuite passé par le moderne, et notamment en WEC, en 2011. « Je me rappelle de la première fois que je me suis mis dans une LMP2, à Petit le Mans. Quand j’ai vu le circuit vallonné, je me suis demandé ce que je faisais là. Je voulais partir en courant. Finalement je me suis pris au jeu et on a couru dans le monde entier. » C’est lors de cette saison que Patrice participe aux 24H du Mans avec une prestation propre, voire même bonne pour quelqu’un qui n’a commencé le sport auto que 9 ans auparavant. La passion chevillée au corps, Patrice Lafargue court les saisons suivantes aussi bien dans des autos modernes que des autos classiques.

Patrice vu par Jean-Claude Ruffier : « Patrice a toujours été un féru de voitures et de vitesse, il s’est découvert une passion pour la course automobile au début des années 2000, au point de toujours vouloir se lancer de nouveaux défis : il ne s’est ainsi pas seulement contenté de courir en GT, il a voulu passer en proto puis en LMP2, le haut de la hiérarchie en la matière, juste avant le LMP1 réservé aux usines. Au fil des années, il a accumulé beaucoup de kilomètres dans différents types de voiture, il a un très bon feeling au volant, un certain don, il transfère toutes les connaissances qu’il a acquises à la tête de son entreprise sur le pilotage, les résultats sont très bons. »

Paul Lafargue

Paul Lafargue

VdeV, 24 Heures Series, ELMS

Passionné comme son père, Paul a dû attendre de décrocher son diplôme avant de pouvoir se lancer en sport automobile. En 2012, il intègre l’écurie Palmyre, où il rencontre David Zollinger, en CN (prototype) avant de continuer chez Extreme Limite dans la même catégorie. « J’ai fait deux ou trois courses dans l’année. Et en 2013, j’ai commencé à vraiment rouler. J’ai fait une saison complète chez Château Racing. J’ai également commencé la Porsche cette année là, en catégorie GT3, toujours en VdeV. » En 2014, Paul Lafargue se retrouve chez Oak Racing pour continuer le CN, plus la Porsche GT3 en 24H Series et VdeV. Les heures de roulage s’enchaînent et l’expérience vient rapidement.

L’année 2015 fut de bonne augure pour Paul et les débuts d’IDEC SPORT, puisque le premier week-end de course se termine par une victoire en catégorie CN et que l’équipe devient championne en 24H Series avec la Porsche 991 Cup. Le plus jeune des Lafargue prend en main la LMP2 et la Mercedes AMG GT3 en 2016 pour un programme en ELMS et en 24H Series. En 2017, le pilote de 28 ans progresse encore et bénéficie d’une saison en ELMS avec LMP2 dernière génération ainsi que son ticket pour les 24H du Mans. « C’est une course à part. C’est une course historique. C’est un circuit atypique avec des conditions changeantes. On en peut pas comparer le Mans avec une autre course.

C’est génial de partager ça avec son père. Il m’en a parlé et me disant que c’était exceptionnel. J’ai hâte de partager ce moment avec lui. Je suis heureux qu’on vive ça ensemble. »

David Zollinger

David Zollinger

ELMS

Sûrement le plus expérimenté du trio IDEC SPORT avec ses multiples titres en VdeV, David Zollinger trouve sa place et épaule au mieux Patrice et Paul Lafargue. Sa participation aux 24H du Mans en 2010 en catégorie LMP2 l’a laissé sur la faim puisque l’équipe a dû abandonner avant qu’il ne prenne le volant. Il reste le moins expérimenté sur la Ligier JS P217 qui dispose d’une charge aérodynamique très importante comparée à un prototype CN. Le natif de Pontarlier va devoir continuer à apprendre la voiture après sa participation aux essais de pré-saison et aux 4 heures de Silverstone et trouver les limites de l’aéro. « La voiture a un potentiel énorme mais on ne peut pas monter dedans et l’apprivoiser en quelques tours. En plus, j’ai roulé avec sur des circuits que je ne connaissais pas donc je n’ai pas de point de comparaison. Le but n’est pas de s’enflammer et de faire des bêtises. La priorité reste la compréhension et l’utilisation de la voiture, » confie David, qui se sent à l’aise au sein d’IDEC SPORT. « Je suis ravi d’être avec Patrice et Paul. Ils roulent tous les deux très bien et sont bien rodés. On a eu qu’une course pour apprendre à cohabiter mais il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. »

Frédéric et Nicolas Da Rocha

Frédéric et Nicolas Da Rocha

VdeV

« Fred, c’est un grand ami, avec lequel j’ai partagé de grands moments de course, notamment lors des 24 Heures du Mans en 2011. C’est un bonheur d’avoir ce tandem père-fils à côté de Paul et moi, nous sommes très liés. Fred apporte toute son expérience d’années de roulage, il encadre bien son fils. Le mélange de son expérience et de la fougue de Nicolas fonctionne bien. C’est intéressant de les voir, ils ne cessent en plus de progresser, comme on l’a vu en 2016, année au cours de laquelle ils ont été très performants en catégorie Prestige. »

Gwenaël Delomier

Gwenaël Delomier

VdeV

« C’est un pilote qui nous a rejoints en 2016. Il y avait forcément l’appréhension de voir arriver un jeune trop fougueux, mais non, il s’est très vite fondu dans l’équipe, il est d’une simplicité et d’une gentillesse incroyables, et en plus rapide, c’est vraiment la bonne surprise de l’année ! Il est à l’écoute, posé, je suis très satisfait de sa venue, c’est un élément fort de l’équipe. »

Gabriel Abergel

Gabriel Abergel

24 Heures Series

« Gaby, c’est un ami avant tout, avec lequel c’est toujours un énorme plaisir de passer le week-end. Il adore la course de voiture, mais ne se prend pas la tête, contrairement, parfois, à nous. Il vient pour s’amuser et il arrive à être performant.
Nous avons gagné énormément de courses avec Paul, lui et moi. Il a beaucoup d’expérience, il a couru pendant des années en GT, il a une bonne approche de la course, posée, il ne s’enflamme pas, il a le recul nécessaire pour être compétitif. »

Dimitri Enjalbert

Dimitri Enjalbert

24 Heures Series, ELMS

« J’ai rencontré Dimitri lors d’un stage de pilotage sur glace, il était moniteur-instructeur, nous avons assez vite sympathisé. Lorsqu’il a intégré l’équipe, il était déjà très chevronné, mais il n’avait pas forcément fait de la Proto. Il a réussi à s’adapter, à comprendre les codes : en Proto, il faut savoir maîtriser sa fougue, se montrer à la fois rapide et endurant, attentif à la voiture et être conscient que cela ne se joue pas sur les premières minutes de course. Dimitri se met moins de pression qu’au départ, si bien qu’il est devenu performant en termes d’endurance. Aujourd’hui, il constitue une vraie valeur ajoutée pour l’équipe. C’est un super pilote, à la fois humainement et techniquement. »

Olivier Pla

Olivier Pla

ELMS

  • en
ded02f72decb97b82f4f18ef8488093e]]

Send this to a friend